Entrez dans une nouvelle ère ninja !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Qui nous sommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yukihana Hueba
Kirigakure
avatar


Surnoms : Yuki
Pays : Mizu no Kuni
Village : Kirigakure
Âge fictif : 23
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétéro (Hentai)
Grades : Juunin

Nindo : Je suis moi.

Date d'inscription : 13/08/2013
Messages : 78
Avatar utilisé : Mogami Kyoko | Skip Beat

MessageSujet: Qui nous sommes    Sam 21 Déc - 23:02

Le réveil est infernal après une nuit de travail. Yukihana s'était écroulée sur son lit vers quatre heures du matin. Or, ces derniers temps, elle ne pouvait se permettre de respirer. Quelques minutes après avoir fermé les yeux -c'était bien son sentiment- quelqu'un vint frapper à sa porte. Un soupir... Ce fut la seule chose qu'on put entendre dans cette chambre avant que la jeune femme n'aille ouvrir la porte qui la séparait du monde extérieur. Un autre soupir, cette fois-ci accompagné d'un sourire, une bonne nouvelle. Yukihana se dirigea vers la salle de bain, tourna le robinet et prit son petit-déjeuner en attendant que la baignoire se remplisse d'eau chaude. Il n'y avait rien de mieux à part un bon bain pour le réveiller, augmenter sa bonne humeur et finalement l'encourager. Prendre un bain, c'était parfois comme renaître, Yukihana se sentait nouvelle.

Après une trentaine de minute, elle ressortit de la salle de bain habillée en noir, rien que du noir. La seule couleur qui attirerait l'attention d'autres personnes serait celle de ses yeux. Un mélange entre noisette et or. La jeune femme se coiffa avant de prendre un sac à dos préparé pendant le petit-déjeuner. Deux bouteilles d'eau, de quoi se nourrir entre les repas, une tunique, des pulls et finalement de l'argent et les documents qu'on lui avait livré il y a peu. Yuki vérifia une dernière fois qu'elle n'avait rien oublié avant de fermer les rideaux, d'éteindre les lumières et de sortir en direction de la porte du village.

Il fait froid..., se dit-elle une fois l'entrée de Kiri atteinte. Les autres villageois semblaient pourtant souffrir un peu plus sous les basses températures du mois de décembre. Heureusement, Yuki' était bien équipée pour son voyage. Elle avait tout de même l'espoir de retrouver un peu de chaleur dans le Pays du Feu. Mais avant cela, il fallait traverser la brume qui entourait le village dans lequel elle avait grandi. Elle se retourna encore une fois vers les gardes du portail, puis... Disparut.

Si l'on ne considérait pas la température qui régnait sur ces terres, le voyage n'était pas si désagréable que ca. Sinon, c'était parce que Yuki tenait à bien se couvrir afin de ne pas tomber malade et ainsi négliger son travail. Elle se trouvait sur un bateau dont le capitaine lui avait affirmé qu'il se dirigeait vers sa destination, Hi no Kuni. Elle allait pouvoir se déplacer dans un environnement protégé par une forêt gigantesque -ce n'était pas pour rien que Konoha était dit le village caché des feuilles- et non pas une brume épaisse.
Plus elle s'approchait du pays du feu, plus elle put s'apercevoir qu'elle devait abandonner son espoir. Les terres qu'elle apercevait déjà au loin étaient couvertes de neige. Il y en avait moins qu'à Kiri et l'absence de la brume rendait sa destination moins mystérieuse. Avant même qu'on ordonna de jeter l'ancre, Yuki sauta du bord sur lequel elle se trouvait prenant avec elle son sac à dos et criant un „merci“ ainsi qu'un „à bientôt“ au capitaine qui la regardait la bouche ouverte. Et comme à son habitude, la jeune kunoichi se hâta si bien que peu de gens prenaient conscience de sa présence. Il n'y avait aucune raison de s'arrêter car elle avait mangé et bu quelques minutes avant de voir le premier morceau de terre.

Elle ne put compter sur ses doigts le nombre de fois qu'elle était venue dans ce village où le sentiment de paix était le plus intensif.

<< J'ai des documents à délivrer au Hokage. >>, dit-elle aux shinobis postés devant la porte du bureau du Hokage. Ils la laissèrent passer sans problème sachant déjà qui elle est. Les ninjas de Konoha étaient tous si ouverts. Du moins, ceux qu'elle avait pu connaître jusque là. Il lui était déjà arrivé d'accomplir des missions qui concernaient leur village respectif en leur compagnie. Puisqu'il s'agissait de missions de rang A ou B, elle eut l'occasion de faire la connaissance de shinobis talentueux.
Yukihana décida de ne pas rester longtemps dans le bureau du Chef du village en voyant le travail qui l'attendait. Son bureau était identique à celui de Taka. Parchemins, papier, tampons... Tout y était. Elle fit un bref résumé des documents qu'elle lui avait posé sous le nez et répondit à quelques questions avant de quitter la pièce. Le couloir était presque vide, les shinobis qui passèrent la saluèrent poliment avant de poursuivre leur route. Yuki en fit de même. Elle descendit les escaliers pour se retrouver, une fois de plus, devant la porte du bâtiment central du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shi E. Ieyasu
Konohagakure
avatar


Surnoms : La Nuit - c'est ainsi que tous la nomment et la connaissent -, la Féline, l'Indomptable, le Danger Psychique
Pays : Feu
Village : Konoha
Âge fictif : 25 ans
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Bi (YxYxH)
Grades : ANBU

Nindo : Le changement est une des clefs de la liberté...

Date d'inscription : 27/07/2013
Messages : 82
Avatar utilisé : Image inconnue d'un artiste anonyme

MessageSujet: Re: Qui nous sommes    Dim 19 Jan - 18:37

Elle ouvrit les yeux, et sur son éternel visage froid trônait un sourire d'un malice aussi mortel que glacial. La journée de la veille c'était révélée fort intéressante, et elle ressentait toujours l'amusement de la facilité qu'elle avait eu à piéger le gamin. Un gamin qui maîtrisait toutefois des belles techniques, et qui avait un Hyôton à perfectionner... Elle se releva et plia soigneusement draps et couvertures, avant de se lever tout simplement, dans sa souplesse féline habituelle, et de faire tomber son kimono de nuit.

Shi n'éprouvait aucun malaise à se balader dénudée dans le Quartier des Ieyasu, vu que de toutes évidences, tout ceux qui s'y trouvaient l'avaient vu ainsi plus d'une fois, au vu de son habituelle nudité lorsqu'elle était dans le seul lieu où elle se considérait chez elle. Après tout, il fallait bien qu'elle marque son territoire, et bien c'est ainsi qu'elle faisait, et elle n'y voyait personnellement aucun inconvénient. Même si cela faisait rougir des cousins, que diable, cela les forgera pour les années à venir...

Après s'être immergée et nettoyée, elle fit coulisser les portes de bois de sa salle de bain typiquement japonaise, ressemblant plus à des sources thermales par ailleurs qu'à une salle de bain, et se dirigea vers sa chambre. Lorsqu'elle fit coulisser sa porte, elle ne fut nullement étonnée de trouver son grand-père sur le point de partir, et lui adressa un sourire moqueur.

-" Votre concupiscence semble la seule chose à s'améliorer, l'ancêtre... "

Shi était de bonne humeur, mais ne croyez pas que ses moqueries allaient bizarrement disparaître à cause de cela. Personne ne pouvait savoir la scène qu'elle se repassait actuellement dans son esprit, et également du fait que, bien qu'elle ne l'avouera jamais, elle accordait de l'importance à celui qu'elle avait surnommé chibi-tan. Décidément, il fallait qu'elle renouvelle un duel avec lui, il était intéressant comme Nunkenin. Lui au moins avait le courage de s'en aller...

-" Toujours la même, la Nuit... L'Hokage t'a fait mander pour savoir deux ou trois choses, presses-toi. "

Sur un sourire de l'ancête, Shi ferma la porte de sa chambre, et se revêtit de ses vêtements habituelle, laissant ses cheveux d'une noirceur profonde flotter au vent. Ce n'est que plus tard qu'elle entendit le commentaire moqueur de Lord Kurama à l'adresse de son grand-père. Ce qui la fit sourire. Après avoir glissé ses kodachis dans son dos, et ses deux chakrams dans son dos, cachés par son haut, elle quitta le Quartier des Ieyasu et se rendit à la maison de l'Hokage.

Alors qu'elle se rendait au bureau de son supérieur hiérarchique, elle remarqua une kunoichi qui n'était pas de Konoha. Non, elle était de Kiri, elle se souvenait d'avoir déjà fait une mission A avec elle, une mission où nul n'avait dit à l'équipe qu'ils étaient en présence d'une ANBU. Un seul regard échangé, Shi ayant toujours son visage mortellement glacial, et elle entra dans le bureau de l'Hokage. Qui, aussitôt qu'il la vît, lui demanda de lui conter sa journée de la veille.

Ah, je le savais petiote, quelqu'un nous espionnait...

Shi soupira et répondit à la négative, mentalement, à son bijû alors que Nanika commençait à hurler partout et à dire que, par la faute de Shi, Chi se trouvait en danger. Bref, un beau bazar mental, et Shi se massa les tempes, lentement, avant de reporter son regard sur l'Hokage. Un sourire moqueur et glacial étirant ses lèvres dans un sourire psychopathe.

-" Que voulez-vous que je fasse si ce n'est mon devoir et mes balades dans la Forêt de la Mort, Boss ? "

C'est alors que Haruka lui révéla qu'un Nunkenin s'était montré sur leurs terres et pile à l'endroit où était Shi. Cette dernière haussa les épaules et lança de manière cinglante, comme à son habitude, qu'elle ne l'avait pas vu. Ceci fait, l'Hokage lui confia un dossier, qu'elle lut en entier, et lui demanda de s'occuper de la mission. Après quelques secondes, Shi accepta, demandant toutefois un délais de trois jours pour s'y préparer. Elle allait devoir rendre visite à son bien-aimé Tsuchikage...

Elle s'inclina et sortit de la pièce, pour repasser dans les couloirs et entendre des " Chère Nuit " un peu partout. Son visage froid ne cilla pas, renvoyant seulement une inclination de la tête plus ou moins conséquent selon le rang et l'importance qu'elle accordait aux ninjas qui la saluaient. Une fois sortie, et qu'elle reconnut la kunoichi de Kiri devant la porte de la Maison du Hokage, elle s'arrêta à son tour. D'une, parce que Kurama, après s'être moqué de ceux qui saluaient son jinchuriki se chamaillait moqueusement avec Nanika qui paniquait toujours pour Chi. Il y a des jours où le bazar mental qui se tenait dans sa tête l'agaçait très très légèrement...

- Kunoichi de Kiri, Yukihana Hueba, un plaisir de vous revoir sans l'option mission...

Sa voix avait retenti, ce soprano cristallin et mélodieux, cette voix chantante de fille de quatre ans contrastant avec son âge réel. Et surtout, sa voix douce contrastant avec la froideur de son visage. Elle ne dit rien de plus, et s'adossa à l'un des murs du bâtiment en regardant les hauteurs. Tsuchi No Kuni... Décidément, elle enchaînait voyage sur voyage. Elle repensa alors au gamin, et se dit, qu'au moins, ils étaient quittes ; elle savait qu'il ne dirait pas un mot sur la jinchuriki de konoha et elle n'a donc pas dit un mot sur le membre de l'Akakoroshi qui était passé.

Tu parles de jinchuriki, il y a une à côté de toi... Tu le savais, au moins ?



~ My Eyes Are Following You All The Time Baby... ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Qui nous sommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ● Hi no Kuni (Pays du Feu) ● :: ✖ Konohagakure no Sato :: Maison du Hokage-