Entrez dans une nouvelle ère ninja !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une première visite à Kiri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kayron R. Sasaki
Kumogakure
avatar


Surnoms : Kay
Pays : Kaminari
Village : Kumo
Âge fictif : 24 ans
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Bi (YxYxH)
Grades : Juunin

Nindo : Vivre ?

Date d'inscription : 04/07/2013
Messages : 171
Avatar utilisé : Original | Ibuki (Mangaka)
Age : 23

MessageSujet: Une première visite à Kiri   Mar 10 Déc - 10:00


Un soupir s’échappe de ses lèvres pourtant closes il y a encore quelques minutes. Il est fatigué mais aussi très excité par son voyage vers le village du Brouillard éternel. En ce mois de décembre, la dite brume se fait plus épaisse et présente à cause du froid, parfois, l’on dirait que la neige menace de recouvrir les toits. Ce qui ne déplairait pas forcément au jeune blond. Aujourd’hui, il porte une grosse écharpe noire à carreaux taupe et ne manque pas d’emmitoufler son nez dedans pour lutter contre les basses températures. Un voile de fine poussière blanche recouvre le paysage tandis que les sabots du cheval forment une empreinte parfaite sur le sol. Accompagné de son garde du corps personnel, non seulement parce qu’il est le fils de l’Empereur du pays de la Foudre mais aussi car il contient le démon à deux queues : Matatabi plus connu sous le nom de Nibi.

Kayron et son sourire en coin avancent doucement à travers le pays de l’Eau, venant tout juste de repartir après une pause dans un village marchand environnant. C’est lors de cet arrêt qu’il a acheté sa fameuse écharpe foncée, non pas parce qu’il n’en avait pas mais simplement parce qu’elle lui a plu, de par sa couleur ainsi que par sa matière chaude. Maintenant, il semble amoureux d’elle tellement le niveau de serrage autour de son cou semble important. Sa compagnie individuelle lui intime qu’ils arrivent à proximité des portes du village de la Brume et il se redresse sur les étriers de sa selle afin d’essayer de mieux voir au loin. Effort vain puisque le village ne porte que trop bien son nom : tout est flou et couvert d’un manteau blanc opaque.

Ils parviennent enfin à passer les immenses portes d’entrée de Kiri et Kayron s’émerveille devant le paysage. C’est la première fois qu’il visite ces rues et il en est très excité intérieurement. Tellement qu’il aurait envie de courir partout comme un taré dingue fou. Mais il ne le fera pas, évidemment. Il descend tout de même de son cheval et donne la bride à son accompagnateur afin qu’il aille les mettre à l’abri du froid, dans une écurie du village. Rei, bien agité et impatient, n’attend pas sagement comme une image fixe et part à la conquête d’un lieu pour dormir. Une première visite ne peut pas se faire en une journée, et il a besoin de se reposer un peu après ce long voyage. Il vadrouille donc, n’ayant pas vraiment de visibilité et les yeux en l’air, il pousse un gémissement étouffé lorsqu’une personne le percute dans le torse. Son cœur se met à battre rapidement sur le coup de la surprise et il s’incline pour s’excuser poliment.
Crédit : Kaynan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-no-kizuna.forumactif.org
Yukihana Hueba
Kirigakure
avatar


Surnoms : Yuki
Pays : Mizu no Kuni
Village : Kirigakure
Âge fictif : 23
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétéro (Hentai)
Grades : Juunin

Nindo : Je suis moi.

Date d'inscription : 13/08/2013
Messages : 78
Avatar utilisé : Mogami Kyoko | Skip Beat

MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   Mar 10 Déc - 11:42

Aucun signe de danger. Les rapports des gardes dispersés autour du village étaient tous en accord. Même avec l'alliance des shinobis, aucun village ne baissait ses gardes. Yukihana ne voyait rien au loin à cause de cette épaisse brume qui cachait une grande partie de leur village, Kiri. La jeune femme venait tout juste de ramasser les quelques notes que les gardes lui avaient laissées avant de rentrer. Elle vérifia une dernière fois l'ordre des choses avant de tourner le dos au portail du village afin de se diriger vers le bureau de Taka. Son ami d'enfance, le Kage ne l'attendait certainement pas impatiemment vu le tas de travail qu'elle lui apportait à chaque fois, mais il commencait à s'habituer à son post de chef du village et Yuki, elle, tenta d'accomplir au mieux les missions qu'il lui donnait. Une minute...

Elle sauta du haut de la tour de surveillance avant d'attérir sur les roches qui entouraient Kiri, après quelques sauts, elle disparut hors de la vue des gardes qui commencèrent à s'inquiéter, mais sans plus. Il n'était pas inhabituel pour eux de ne pas pouvoir cerner le bras droit du Kage après tout. La personne en elle-même était un secret vivant si bien que la plupart des personnes qui ont croisé son chemin ont abandonné l'idée de découvrir sa véritable identité.

Petit à petit, elle apercut une silhouette assez étrange avant de reconnaître deux hommes sur des chevaux. C'était bien ce qu'elle pensait, ce jeune homme blond qui venait de franchir le portail était un receptacle. Un Jinchuriki, tout comme elle. Yikihana effleura sa cicatrice avant de la cacher sous ses longs cheveux et de se diriger à vive allure vers l'étranger qui venait de se séparer de son compagnon ainsi que des chevaux.

Yukihana leva la tête lorsqu'elle percuta sa cible et recula d'un pas, laissant la place à l'étranger de s'incliner. Cette expression... C'était la première fois qu'il se rendait à Kiri. C'est rare de trouver le village sans s'y connaître. Isubo n'avait pas pu le dire plus clairement.

<< Excusez-moi ma maladresse, je n'ai pas regardé devant en marchant. , dit-elle d'un ton timide. Ses joues se teintèrent d'un rose pale, Yuki' ne fixait plus que ses pieds d'un regard coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayron R. Sasaki
Kumogakure
avatar


Surnoms : Kay
Pays : Kaminari
Village : Kumo
Âge fictif : 24 ans
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Bi (YxYxH)
Grades : Juunin

Nindo : Vivre ?

Date d'inscription : 04/07/2013
Messages : 171
Avatar utilisé : Original | Ibuki (Mangaka)
Age : 23

MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   Mar 10 Déc - 12:18



Kayron la fixe avec un regard désolé et fautif, il était dans la lune et il venait de la percuter. Quel idiot. Du moins, c’est ce que dirait Nibi si elle décidait de se montrer. Avant le départ du jeune héritier, elle avait juré de cacher son chakra lors de l’exploration afin qu’il ne récolte aucun problème avec Kiri. Il n’était pas venu déclarer la guerre, mais profiter de sa liberté forcée, car en réalité, même Jay, le Raikage, ne pouvait retenir ses crises, qui d’après le jeune, lui permettait de voler comme un oiseau hors d’une cage. Il était resté pendant des jours à Kumo, sagement, occupant des missions du mieux qu’il le pouvait, dans l’unique but d’avoir quelques jours à lui. Pourquoi Kiri ? Il n’en savait trop rien en fait, mais son choix ne pouvait être discuté. Jay avait demandé à son cadet de rendre visite au Mizukage pour le saluer au nom de Kumo, mais si seulement il en avait la possibilité, il ne devait pas forcer les choses.

C’est donc avec un esprit totalement serein qu’il est venu à Kirigakure. A présent, il se retrouve en face d’une charmante demoiselle, au teint laiteux et aux longs cheveux de jais, laquelle il vient de bousculer parce qu’il était parti dans ses songes. Elle lui dit qu’elle n’a pas regardé devant elle en marchant, c’est plutôt encourageant puisqu’il vient tout juste de faire la même chose. Deux fautifs au lieu d’un en somme. Ses yeux dérivent sur les joues de la jeune femme, qui se teintent de rose délicat et un petit sourire déforme ses lèvres fines.

Il va s’en dire qu’il sent qu’elle est un réceptacle de démon à queues, mais il s’en fiche. D’ailleurs, en pensant à cela, ses sourcils se froncent. Peut être qu’elle n’avait pas seulement bousculé le blond par coïncidence ? Il décide tout de même de mettre ce détail de côté puisque, peu importe ses doutes, il est venu en découverte, et ce n’est pas elle qui allait l’en empêcher. Il lui sourit, dévoilant par la même occasion ses dents blanches, malgré son écharpe imposante qui couvre une bonne partie de son menton. Son sourire se remarque à ses yeux plissés et sa douce expression. Insouciant ou peut être pour rassurer la jeune Dame devant lui, il prend la parole, coupant le silence de la brume.
« _ Nous sommes visiblement tête en l’air, mais dites-moi, connaissez vous la ville ? Parce que j’avoue être un peu perdu et comme on ne voit pas grand-chose … »
Crédit : Kaynan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-no-kizuna.forumactif.org
Yukihana Hueba
Kirigakure
avatar


Surnoms : Yuki
Pays : Mizu no Kuni
Village : Kirigakure
Âge fictif : 23
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétéro (Hentai)
Grades : Juunin

Nindo : Je suis moi.

Date d'inscription : 13/08/2013
Messages : 78
Avatar utilisé : Mogami Kyoko | Skip Beat

MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   Mar 10 Déc - 12:53

Elle le fixa lorsqu'il répondit. Comme s'il avait trouvé un double. Une tête en l'air. C'était donc ainsi qu'elle s'était présentée. Peu importe. Son devoir actuel était de découvrir ce que ce beau jeune homme cherchait à Kiri. Ses yeux d'une couleur résultant d'un mélange de doré et de noisette scintillèrent :

<< Je ferai tout pour me faire pardonner.>>, répliqua-t-elle joyeusement. Ce n'était pas comme ca qu'elle allait trouver la réponse à sa question, mais qui disait que le blondinet avait traversé l'océan avec de mauvaises intentions ? << Je suis Hana. Je suis originaire de ce village. Excusez-moi encore une fois, hehe... ! >>, ajouta-elle en tirant timidement la langue, un geste qui lui donnait un air de petite fille mignonne, innocente et naive. Une gamine débordant d'énergie qui n'attendait rien à part se faire pardonner en montrant le village dont elle était assez fière.

<< Il y a de tout ici. Que voulez-vous voir en premier ? Le marché ? L'académie des ninjas ? Les sources thermales ? Le centre-ville ? >>

Yukihana n'attendit pas une réponse de sa part et avanca joyeusement avant de se retourner vers l'inconnu pour s'assurer qu'il la suivait.

<< J'imagine que vous allez rester assez longtemps ici. Il y a tant de choses à voir, je suis presque certaine que vous n'avez jamais connu un marché tel le nôtre. >>
Elle pointa un bâtiment du doigt. Le Palais de Taka.

<< C'est le Palais du Mizukage. Il est impossible de les voir d'ici, mais les magasins se trouvent à quelques rues de cet endroit. L'hiver approche à grand pas, les marchands s'y accomodent aussi. Voyez par vous-même !>>

La brume épaisse qui entourait le village n'était pas la même que celle à l'intérieur de celui-ci. Elle était plus légère, plus invisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayron R. Sasaki
Kumogakure
avatar


Surnoms : Kay
Pays : Kaminari
Village : Kumo
Âge fictif : 24 ans
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Bi (YxYxH)
Grades : Juunin

Nindo : Vivre ?

Date d'inscription : 04/07/2013
Messages : 171
Avatar utilisé : Original | Ibuki (Mangaka)
Age : 23

MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   Mar 10 Déc - 14:03



Il ne tique pas, cependant, il remarque clairement que la jeune femme joue un rôle, qui ne lui va pas du tout. Ses gestes, sa voix suivent mais son regard n’exprime rien que le doute et une colère qu’il ne saurait déchiffrer. A moins qu’il ne se fasse des films, elle veut savoir ou avoir quelque chose de lui. Son propre comportement n’est pas une comédie, il se fiche pas mal de ce qu’elle peut bien vouloir, il veut simplement voir du pays. Elle précise qu’elle fera tout pour se faire pardonner mais ces mots sonnent faux, comme un acteur qui récite un texte qu’il a appris par cœur. Si cela lui fait plaisir, alors qu’elle fasse. Il aurait cependant bien aimé que Nibi se montre un petit peu afin de lui causer un peu, les Bijuus avaient tout visité, il était simple pour eux de s’orienter.

En ajoutant qu’elle se prénomme Hana, elle lui tire la langue timidement comme une enfant naïve, ensuite elle pose plusieurs questions auxquelles il n’a pas le temps de répondre. Elle commence à avancer,  et il la suit prudemment, ne sachant pas à quoi s’attendre réellement. Ce qu’il retient réellement de ses paroles, c’est lorsqu’elle lui montre du doigt le Palais du Mizukage. Lieu qui l’intéresse beaucoup puisqu’il veut présenter ses respects au nom de son village. Ses yeux dansèrent sur la stature du bâtiment et un sourire nait sur ses lèvres. Il s’arrête même juste devant afin de mieux observer la structure. Il est excité de découvrir cet édifice en premier car finalement, son passage pour les salutations se fera plus tôt qu’il ne l’avait prévu. Il ne prend pas la peine de regarder la jeune femme et annonce qu’il souhaite faire un arrêt à cet endroit, qu’il a quelque chose à y faire. Et il commence donc à avancer vers l’entrée.
>
Crédit : Kaynan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-no-kizuna.forumactif.org
Yukihana Hueba
Kirigakure
avatar


Surnoms : Yuki
Pays : Mizu no Kuni
Village : Kirigakure
Âge fictif : 23
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétéro (Hentai)
Grades : Juunin

Nindo : Je suis moi.

Date d'inscription : 13/08/2013
Messages : 78
Avatar utilisé : Mogami Kyoko | Skip Beat

MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   Mar 10 Déc - 20:53

Avant même d'arriver au marché, l'inconnu exprima clairement son choix : Aller au palais du Kage. Il n'accepterait aucun détour. Elle avait donc échoué. Pour la quatrième fois dans sa vie, son déguisement fut découvert, son masque brisé. Mais jamais personne ne l'eut fait aussi discrètement.
C'est à ce moment-là qu'elle se confirma à elle-même que le rôle de fille innocente et naive était un personnage qu'elle ne pouvait pas jouer parfaitement sans changer son apparence physique avec le Henge no Jutsu. Faute de temps. Elle resta immobile pendant quelques secondes, à quelques mètres de l'individu, le dos tourné vers celui-ci. Si Isobu avait senti que le nouveau venu était un jinchuriki, il ne fallait en aucun cas exclure la possibilité qu'il était aussi au courant de l'existance du démon que la kunoichi portait scellé en elle. Sanbi ne se manifestait pas souvent durant les moments paisibles et s'il le faisait, c'était bien pour signaler à son hôte qu'un danger allait se présenter dans les plus brefs délais. L'homme blond -elle ne connaissait toujours pas son nom- serait donc en possession d'un des secrets actuels du village, secret que le Kage ainsi que le Conseil de Kiri voulaient protéger à tous prix. Un secret n'est jamais un secret pour rien, disait-on. Yukihana ne put qu'espérer, car si cela devenait public, il était bien possible qu'on l'enferme comme un oiseau dans une cage. La jeune femme se retourna vivement et s'avanca à une vitesse normale vers celui qui demandait à entrer dans le palais.
Taka allait être ravi. Son ami d'enfance, qui était devenu chef du village par obligation était plongé dans un tas de documents à longueur de journée. Les shinobis entassèrent chaque jour une pile de papiers sur son bureau, derrière sa chaise et près de la porte d'entrée. Le Mizukage n'était vraiment pas encore habitué à la routine d'un homme portant le même titre que lui, c'était la raison pour laquelle Yuki fut promue secrétaire -et en même temps bras droit- de ce jeune homme.

Yukihana reprit donc le rôle qu'elle jouait dans ce palais, dans ce village en présence des autres shinobis. Une posture droite lui donnant un air plus stricte, plus sérieux. Elle fronca légèrement les sourcils, signe qu'elle ne s'amusait plus avec son invité. Elle se présenta une nouvelle fois. Il était bien entendu qu'il fallait passer la secrétaire avant de se trouver face au chef. La jeune femme alla droit au but. Pourquoi faire compliqué si une solution plus simple était présente devant soi ?

<< Mon nom est Yukihana Hueba,, secrétaire du Kage. À qui ai-je l'honneur et en quoi puis-je vous rendre service ?>>

Elle s'inclina poliment après avoir prononcé ces mots. Ceci n'était pas le bon ordre des choses, elle en était consciente. Yuki fit ensuite signe aux gardes d'ouvrir les portes du palais. Peut-être était-ce une affaire confidentielle. C'est ce qui aurait expliqué cette visite soudaine. La jeune femme craignait le pire. Si un receptacle se trouvait dans un autre village accompagné d'un garde, il était probable que les bijuus courraient de nouveau un danger. Quel dommage après la paix des 150 dernières années.

Yuki lui fit signe de franchir le pas de la porte en premier. Bien sûr, elle pouvait l'amener voir Taka immédiatement, mais son devoir était aussi d'alléger le fardeau que le jeune homme portait depuis le début de son „règne“. Ces deux se partageaient donc les besognes. Ainsi, il lui arrivait de rentrer tôt le matin, vers quatre heures à peu près. Mais elle ne pouvait se permettre de respirer. À chaque fois qu'elle tentait de s'endormir, quelqu'un vint frapper à sa porte pour la rappeler au poste. Heureusement, ce quotidien n'avait pas duré. Maintenant qu'ils avaient la situation en main, tout devrait aller pour le mieux.

Une fois que les portes furent closes, elle pria l'inconnu de la suivre tout en l'invitant à se présenter, puisqu'elle avait fait l'effort de lui dire la vérité. Yukihana avait honte. Elle qui était censée être une kunoichi redoutable grace à ses capacités de déguisements et de camouflages, venait de rater une fois de plus son rôle. D'un côté, ce n'était pas bien grave, personne ne la connaissait. Elle était tout le monde et en même temps personne. Cette phrase la définissait au mieux. D'un autre côté, le fait de perdre une facade aussi tôt lui permettait de perfectionner celle-ci pour une prochaine fois. Après tout, elle prévoyait de vivre assez longtemps.

Le bureau du Mizukage se situait tout en haut de ce palais, il fallait donc monter un bon nombre de marches avant d'atteindre le siège, le lieu de travail de Taka. Yuki s'imaginait déjà son ami d'enfance la tête enfouie dans un paquet de documents. Lorsqu'elle était présente à ses côtés, il était parfois très rare de voir son visage. Elle aurait pu compter ses cheveux, en déterminer plus exactement leur couleur,... Bref. Où en était-elle déjà ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayron R. Sasaki
Kumogakure
avatar


Surnoms : Kay
Pays : Kaminari
Village : Kumo
Âge fictif : 24 ans
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Bi (YxYxH)
Grades : Juunin

Nindo : Vivre ?

Date d'inscription : 04/07/2013
Messages : 171
Avatar utilisé : Original | Ibuki (Mangaka)
Age : 23

MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   Jeu 12 Déc - 9:38



Quitte à passer devant, autant y aller. Il se mit à penser que la première chose en arrivant ici était de se présenter et saluer le chef du village, cela paraissait plus poli. De même que c’était l’action la plus importante de son voyage bien qu’en réalité, elle n’était pas sa priorité en venant jusqu’ici. D’abord le bateau, puis la marche à pied pour enfin finir sur le dos d’un cheval, il en avait vu de toutes les couleurs. Mais ce n’était pas pour lui déplaire, au contraire, il aimait faire plein d’activités différentes. A part, se battre, peut-être. La jeune femme s’étant présentée sous Hana avança rapidement vers lui, et il s’imagina déjà se voir refuser l’accès ou devoir se battre pour une raison qu’il ne connaissait pas encore. Or, à ce moment-là, ce n’est pas ce qu’il désirait réellement. Mais toutes ces pensées se dérobèrent lorsqu’elle n’en fit rien, mais son allure parut soudainement plus froide et stricte, tel un professeur d’académie qui aime taper sur les doigts de ses élèves. Cependant, l’attitude du Juunin ne changea en rien, même si elle devait être quelqu’un de haut placé, elle avait essayé de le duper. Et ce n’était pas vraiment plaisant.

Il l’observa avec attention et remarqua un net froncement de sourcils, il se mit à se demander ce à quoi elle pouvait penser. Est-ce qu’elle allait essayer de lui mentir encore ? Sa voix se fit plus dure mais il ne sut si elle jouait encore un rôle idiot ou non. A quoi bon paraître pour une autre personne ? Il trouvait ce comportement absurde mais il n’en dit rien.
<< Mon nom est Yukihana Hueba, secrétaire du Kage. À qui ai-je l'honneur et en quoi puis-je vous rendre service ?>>
Elle avait l’air assez convaincante cette fois-ci mais il continua de douter même si peu importait vraiment son nom, il voulait rencontrer le Kage de Kiri pour être débarrassé au plus vite de cette presque corvée. Ses mots furent suivis par une inclinaison polie et respectueuse, il le fit légèrement en guise de réponse, mais ne pipa mot. Elle lui fit tout de même signe d’avancer et d’entrer en premier et il sentit Matatabi ouvrir un œil. Elle semblait soudainement attentive à ce qu’il se passait, sans pour autant relâcher son chakra. Le blond était étonné d’une telle concentration de sa part et la félicitait intérieurement, n’oubliant pas de lui balancer un merci muet.

Les portes se fermèrent dans son dos et elle lui intima d’un geste de la suivre, ce qu’il fit. Mais elle attendait également des présentations de sa part, ce qu’il ne donna pas. Il ne voulait pas avoir à se présenter deux fois, car se répéter n’était pas son passe temps favori. Seul le Kage était assez haut placé pour connaître son identité, il allait falloir qu’elle attende sans rechigner, puisqu’il ne bougerait pas d’ici sans avoir atteint son nouvel objectif. Il l’observa de plus bel et lui trouva tout de même un côté charmant, bien qu’un peu trop tendue sur les bords. Les personnes souriantes faisaient son bonheur mais elle ne semblait pas être ainsi. Peut être que ses parents ne lui avaient pas appris ?

Il soupira plus fort qu’il ne l’avait voulu et baissa les yeux, un peu embarrassé de son comportement. Il replaça son long manteau noir, afin d’en détacher les boutons. Une fois à l’intérieur du bâtiment, il faisait un peu plus chaud, et c’était très agréable. Comparé aux basses températures extérieures. Il se mordit la lèvre, signe qu’il ne savait pas quoi faire et finalement, sourit à la demoiselle.
« _ Je voudrais rencontrer le Mizukage, ma visite ne prendra que quelques minutes, ça n’a rien de personnel. »
>
Crédit : Kaynan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-no-kizuna.forumactif.org
Yukihana Hueba
Kirigakure
avatar


Surnoms : Yuki
Pays : Mizu no Kuni
Village : Kirigakure
Âge fictif : 23
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétéro (Hentai)
Grades : Juunin

Nindo : Je suis moi.

Date d'inscription : 13/08/2013
Messages : 78
Avatar utilisé : Mogami Kyoko | Skip Beat

MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   Dim 15 Déc - 1:03

Ce n'était pas quelqu'un de très bavard. C'est ce que constata Yukihana une fois que le silence régnait de nouveau après ses quelques mots.
Le refus de répondre. Un signe de méfiance de la part de l'individu qui se tenait là devant elle, un visage toujours aussi inexpressif qu'auparavant. Ne jamais faire confiance à un inconnu, c'est sûrement ce qu'il se disait. Ou bien la jeune femme n'en valait pas la peine. Il devait la trouver sotte pour avoir essayé de le tromper. Il lui montrait en même temps qu'elle n'était plus digne de sa confiance. Cacher sa propre identité alors qu'elle se trouvait dans son village natal. Absurde. Yuki se moqua de sa propre personne intérieurement. Sanbi ne sut quoi dire. Il ne commentait pas souvent ses actions. Bien qu'ils étaient devenus proches depuis que celui-ci fut scellé en elle, Yukihana ne pouvait dire qu'ils avaient noués des liens via la parole. Il parlait quand il le voulait, où il le voulait, mais pas toujours quand elle le lui demandait, Isobu se fit parfois un plaisir à l'ignorer. Il la laissait gigoter comme une tortue qu'on avait retourné sur sa carapace et finissait toujours par s'ennuyer si bien qu'il reprenait son sérieux. C'était le fait de garder le silence qui les avait rapprochés. Isobu et Yukihana se comprenaient sans échanges de paroles.

L'atmosphère qui s'était installée était tendue par sa faute. En menant le jeune homme vers le bureau de Taka, elle entendit des bruits, des frottements de tissus et d'autres bruits plus discret. L'inconnu ajustait sûrement ses vêtements, même s'il n'était pas du tout mal vêtu pour une rencontre avec le Mizukage. Il n'y avait pas de code vestimentaire pour venir à l'encontre du chef du village. Le seul respect devait être exprimé par la facon de lui parler.
Elle ralentit le pas lorsqu'elle apercut la porte qui les séparait du lieu le plus important, peut-être même le plus sacré du village. La pièce où elle passait une grande partie de sa journée avec Taka à classer des documents, y déposer le sigle du village, les ranger, les envoyer à d'autres villages... Le travail d'un „gouvernant“ pour tout dire.
Au moment où elle prévut de se tourner vers son invité afin de lui donner quelques informations avant son entrée dans le bureau, elle entendit un soupir. Le blondinet ne tentait en aucun cas de cacher celui-ci. Comment devait-elle interpréter cela ? Aucune importance.

Yukihana se retourna comme elle l'avait prévu et vit le jeune homme baisser son regard, il semblait avoir honte alors qu'il se rendait compte de ce soupir trop fort. Il replaca son manteau de couleur noir. La kunoichi prit quelques secondes afin d'observer la matière dont cette redingote était faite : Un tissu qui n'avait pas l'air très épais et pourtant devait l'être puisque son accompagnateur détachait un à un les boutons depuis qu'elle avait posé son regard sur lui. Pour une personne qui venait de voyager, la différence de température devait se faire sentir davantage. Yuki n'avait pas pris la peine de se couvrir correctement avant de sortir chercher les rapports des gardes postés au portail du village. C'était un devoir qui devait être réglé rapidement et elle ne prenait pratiquement jamais plus d'une quinzaine de minute habituellement. Elle se hâtait de poste en poste -plusieurs shinobis étaient responsables de surveiller l'entrée du village ainsi que ses alentours-, ce qui ne lui permettait pas de trainer. À peine assez de temps pour faire attention à la température hivernale donc.
Ce qui attira particulièrement son attention fut cette écharpe. Elle avait un motif hors du commun pour un ninja. Tout ca pour ne pas dire que ce jeune homme avait un goût tout à fait différent de celui de la secrétaire. Et pourtant, cela avait l'air de correspondre à son style. La grosse écharpe noire à carreaux taupe semblait même être un avec le manteau à première vu. Mais il n'y avait certainement aucune veste avec un col aussi extravagant. Elle remarqua aussi qu'il ne retirait pas l'écharpe avant d'ajuster son manteau et d'ouvrir celui-ci. Cela lui paraissait peu logique. Quelqu'un qui avait chaud commencait souvent par enlever ce qui entourait son cou. Mais peu importe, chacun ses habitudes, chacun est libre de faire ce qu'il désire du moment que ses actes n'empiètent pas sur la liberté d'autrui.

Il se mordit la lèvre pendant un petit laps de temps avant de montrer un sourire. Un sourire que Yukihana pouvait comparer à celui de Taka lorsqu'il venait la chercher à l'orphelinat. Un sourire semblable et pourtant différent de celui que lui montrait son ami d'enfance. L'inconnu avait sûrement pour but de se rattraper ou alors, il put enfin se convaincre qu'il devait une réponse à son guide.

« _ Je voudrais rencontrer le Mizukage, ma visite ne prendra que quelques minutes, ça n’a rien de personnel. »

Rien de personnel.
Taka n'avait pas souvent l'occasion de lever la tête lorsque quelqu'un frappa à la porte de son bureau. Ces derniers temps, le tas de travail augmentait exponentiellement si bien qu'il décidait souvent de manger en lisant certains dossiers en commencant par les plus urgents qui étaient toujours à sa droite. Les moins urgents furent rassemblés au coin gauche de la table dont la surface n'était plus visible. Des anciens parchemins, des tâches d'encre, il y avait de tout.

Il n'était pas dans ses habitudes de laisser un inconnu, qui refusait de se présenter, voir le Mizukage. Que faire si cette personne voulait du mal au Mizukage ? Le village de Kiri ne pouvait se permettre de perdre le chef après une occupation aussi brève de cette position. Le blondinet ne présentait apparemment aucun danger. S'il avait prévu de tenter un mauvais coup, il aurait pu le faire plus discrètement et même aller jusqu'à tuer Yukihana alors qu'elle lui tournait le dos. Ils étaient seuls, une meilleure occasion n'allait pas apparaitre de si tôt.

<< Par ici. >>, dit-elle en montrant la porte à sa droite. << Le Mizukage est très occupé, tenez-vous en à ce que vous dites. >>

Ce dernier commentaire ne faisait pas bonne impression du tout. Ne sachant que dire pour retirer cette réplique, Yuki se mit aussi à sourire et ce le plus sincèrement possible. Et ce n'était pas un rôle, son regard le prouvait. La jeune femme venait de faire un saut dans le temps. Ce sourire était la réponse à celui de Taka. Elle espérait juste que son intention fut bien exprimé par ces quelques mots:

<< Cela dit, ne le prenez pas mal. Chaque Kage est débordé de travail. Ne vous inquiétez pas. Mizukage-sama sera toute ouie si votre cas est sérieux. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une première visite à Kiri   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une première visite à Kiri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'était sa première visite en Haiti
» Première visite à Nandis
» Première visite
» Première visite (pv Leana)
» [Ivalice] Première visite à Ivalice !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ● Mizu no Kuni (Pays de l'Eau) ● :: ✖ Kirigakure no Sato-